Interdiction du foie gras à New York: Euro Foie Gras déplore un choix guidé par la démagogie et les idées fausses

Bruxelles, 31 octobre 2019 – La Fédération européenne du Foie Gras – Euro Foie Gras – déplore l’interdiction de la vente de foie gras votée le mercredi 30 octobre par le conseil municipal de New York. Cette loi s’appliquera à partir de 2022 à tous les magasins et restaurants de New York vendant du foie gras.

Cette mesure est totalement injustifiée: le foie gras est issu de palmipèdes en bonne santé, qui passent 90% de leur vie à l’extérieur avant la phase d’engraissement qui dure entre 10 et 14 jours, à raison de deux repas par jour. Contrairement aux allégations du lobby anti-foie gras, la production de foie gras respecte le bien-être des animaux. Les oiseaux migrateurs stockent naturellement de la graisse dans leur foie et l’engraissement des oies et des canards n’est que la reproduction de cette capacité physiologique naturelle, non pathologique et totalement réversible. Offrir des conditions de vie de qualité à leurs animaux est une préoccupation quotidienne de tout éleveur de palmipèdes. Ceci est essentiel pour les animaux et constitue une condition préalable pour obtenir un produit de qualité. La compatibilité de la phase d’engraissement avec le bien-être des animaux a été prouvée par plusieurs études scientifiques.[1] Cette réalité est constamment ignorée par ceux qui désinforment le grand public en le conduisant à une perception anthropomorphique de l’animal qui, bien que sensible, reste néanmoins différent de l’être humain.

Cette interdiction constitue une restriction de liberté pour les cuisiniers passionnés et les consommateurs à New York et représente une menace existentielle pour les élevages de canards locaux, qui emploient des centaines de travailleurs dans l’État de New York. Avant le vote, aucun membre du conseil municipal n’a accepté l’invitation de producteurs de foie gras de visiter une ferme afin de se render compte par eux-mêmes de la réalité de la production. En raison de ce manque de contact avec la situation réelle sur le terrain, l’interdiction décidée se fonde clairement sur des idées fausses et des slogans, plutôt que sur les faits. La définition floue du terme “force-feeding” (“alimentation forcée”) dans le texte d’interdiction en témoigne clairement.

Pour Christophe Barrailh, président d’Euro Foie Gras, «il est scandaleux que la commercialisation de ce produit gastronomique, exceptionnel et sain soit interdite, en particulier dans le pays dit de la liberté ».

Euro Foie Gras souhaite exprimer sa solidarité avec les producteurs, magasins et restaurants de New York concernés par cette décision irrationnelle. La Fédération continuera à défendre le droit des consommateurs d’Europe et d’outre-Atlantique de consommer du foie gras en cette époque de dénigrement continu des éleveurs et de désinformation sur leurs activités sans prendre en compte leur importante contribution à la sécurité alimentaire et au patrimoine culturel.


[1] Entre autres :

– E. Baeza, « La stéatose hépatique des palmipèdes», INRA Prod. Anim, 2013, 26 (5), 403-414.

– W. Molee, « Facteurs de variation de la composition lipidique des membranes plasmiques des hépatocytes chez les palmipèdes : relation avec le rendement technologique des foies gras », S.E.V.A.B., 2006.

– E Baéza & al., 2005, “Canards de Barbarie, Pékin et leurs hybrides: aptitude à l’engraissement”, INRA Productions.

– P. Chartrin & al.,2004, « Effet du génotype et du gavage sur les dépôts de lipides intramusculaires dans le filet de canard », Viandes et Produits Carnés, Hors-série des 10e Journées des Sciences du Muscleet Technologies des Viandes.

– Z Erisir & al. 2009, “Effect of different housing systems on growth and welfare of Pekin ducks”, Journal of Animal and Veterinary Advances 8(2).

– MS Dawkins, 2012, “Commercial scale research and assessment of poultry welfare”, British Poultry Science.