Votée le 30 octobre par le conseil municipal de New York, l’interdiction de la vente de foie gras devrait s’appliquer à partir de 2022 à tous les magasins et restaurants de la ville vendant du foie gras.

La Fédération européenne de foie gras – Euro Foie Gras – avait vivement critiqué une décision démagogique basée sur des idées fausses [voir notre communiqué de presse], mais cette interdiction, en plus de n’avoir aucun fondement solide, aura également des conséquences désastreuses pour l’activité rurale du Comté de Sullivan, dans l’Etat de New-York.

En effet, c’est à cet endroit que se situent les deux plus grandes fermes à foie gras des États-Unis, La Belle Farm et Hudson Valley Foie Gras. Avec 380 employés et alors que la ville de New-York est leur plus grand marché, ces deux producteurs et le Comté de Sullivan estiment que l’interdiction impose une restriction déraisonnable sur leur activité – c’est-à-dire hors de la juridiction de la municipalité de New-York – et ont officiellement déposé le 11 décembre une pétition auprès de l’Etat afin de la faire déclarer inconstitutionnelle. Si leur requête aboutit, la ville de New York – où le foie gras est inscrit au menu de près de 1000 restaurants – se verra dans l’obligation de revenir sur sa décision.

Bruxelles, 15 novembre 2019 Faisant suite à notre premier communiqué de presse (disponible ici), Euro Foie Gras souhaite exprimer son indignation face à la nouvelle action d’activistes animalistes dans un restaurant étoilé de la région du Limbourg proposant dans son menu trois plats à base de foie gras.

Les activistes appelaient, dans la salle du restaurant, à la fermeture de la ferme de Filip Callemeyn à l’aide de panneaux et de slogans. Rappelons que M. Callemeyn est le seul producteur de foie gras en Flandre, région où son activité a malheureusement été interdite à partir de 2023 par une décision fondée sur une méconnaissance de la production et des préjugés notamment engendrés par les idées et images erronées diffusées à dessein par les activistes animalistes.

Cette attaque contre l’activité de M. Callemeyn est scandaleuse. Après l’attaque de sa ferme et l’occupation d’un supermarché anversois vendant ses produits le weekend dernier, nous appelons à arrêter le harcèlement dont est victime M. Callemeyn. Ce produit est fabriqué et commercialisé en toute légalité.  Euro Foie Gras apporte tout son soutien à Filip et sa famille qui sont seuls à faire face à ces actions alors même que leur avenir est déjà incertain puisqu’aucun système de compensation n’a encore été proposé par le gouvernement.

Euro Foie Gras considère qu’une minorité d’individus n’a pas à imposer ses choix alimentaires au reste de la population, et ce encore moins par l’intimidation et la violence. Euro Foie Gras appelle également le Ministre à condamner clairement ce type d’agissements à l’encontre des agriculteurs et éleveurs flamands.


Euro Foie Gras, la fédération européenne du foie gras, rassemble les fédérations de producteurs de France, Belgique, Bulgarie, Espagne et Hongrie. Son objectif est d’instaurer un échange continu de bonnes pratiques, de savoir-faire et de promouvoir le métier de producteur de foie gras.

Le CIFOG et EUROFOIEGRAS réalisent une mise en compétition ayant pour objet la conception et la réalisation d’une campagne de communication 2021-2022 visant l’information et la pédagogie autour du Foie Gras et de ses producteurs dans plusieurs pays d’Europe : France, Espagne, Belgique et Hongrie.

Cette campagne fera l’objet d’une demande de cofinancement européen et s’inscrira donc dans un cadre européen.

>> Accéder à l’appel d’offre <<

Bruxelles, 12 novembre 2019 La Fédération européenne du Foie Gras – Euro Foie Gras – condamne fermement l’action dont a été victime Filip Callemeyn, producteur de foie gras à Bekegem (Flandre occidentale). Samedi 9 novembre en matinée, une quarantaine d’activistes de la cause d’animale se sont introduits dans sa ferme, certains s’enchainant aux installations provoquant ainsi un désordre anormal au sein de la ferme. Le stress et la panique générés par ces personnes irresponsables a causé la mort directe et indirecte d’environ 500 animaux.

Pour M. Callemeyn, « Cette attaque a été perpétrée par des personnes qui ont une totale méconnaissance de notre production et plus généralement des animaux. Je suis choqué par cette action qui a duré toute la journée dans ma ferme en violation de la propriété privée et au détriment du bien-être de mes canards. Comment peut-on prétendre défendre les animaux en menant une action qui cause leur mort ? ».

« Cette attaque contre une ferme à foie gras est inqualifiable. L’ensemble des producteurs européens de foie gras témoignent tout leur soutien et solidarité à Filip dans cette épreuve. » indique Christophe Barrailh, Président d’Euro Foie Gras avant d’ajouter « Nous ne nous laisserons pas intimidés par ces actions indignes, absurdes, utilisant des méthodes extrêmement violentes alors que nous sommes dans un état démocratique dans lequel le dialogue doit toujours prévaloir. Nous sommes des éleveurs passionnés par notre métier et élevons nos animaux avec respect, en assurant leur bien-être et en conformité avec la loi. »

La Fédération européenne du foie gras rappelle que la production de foie gras est extensive, familiale et essentiellement de plein air. Les palmipèdes vivent en effet 90% de leur vie à l’extérieur. Les 10 derniers jours, ils sont placés dans des logements collectifs dans des bâtiments pour la phase d’engraissement. Au prix d’investissements conséquents, la filière des palmipèdes gras a changé tout son parc de matériel répondant ainsi à la Recommandation du 22 juin 1999 du Conseil de l’Europe.

Euro Foie Gras s’insurge également contre l’action menée dimanche contre un supermarché anversois commercialisant du foie gras de la ferme de M. Callemeyn. Il s’agit là encore d’un acte de pression et de harcèlement intolérable visant cette fois un acteur économique. A la volonté de certains d’imposer par la violence leur vision alimentaire, Euro Foie Gras oppose le dialogue. Malgré les attaques et les menaces, le secteur européen du foie gras poursuivra ainsi sur la voie de la transparence en continuant notamment d’ouvrir ses fermes au public. Les producteurs européens sont fiers de leur métier et du produit de grande gastronomie qu’ils produisent.


Euro Foie Gras, la fédération européenne du foie gras, rassemble les fédérations de producteurs de France, Belgique, Bulgarie, Espagne et Hongrie. Son objectif est d’instaurer un échange continu de bonnes pratiques, de savoir-faire et de promouvoir le métier de producteur de foie gras.

Comme chaque année, plusieurs fermes à foie gras ouvriront leur porte à l’occasion des Journées Fermes ouvertes qui se dérouleront les 22 et 23 juin dans toute la Wallonie. Visites guidées, découverte des différentes phases de la production, échanges sur le métier, dégustations de bons produits du terroir et activités ludiques seront au programme. Des éleveurs passionnés et fiers de leur savoir-faire seront heureux de vous accueillir et de répondre à vos questions.

Toutes les informations sur : https://jfo.be/

Plus d’informations sur le foie gras wallon : https://www.facebook.com/FoieGrasWallon/

C’est à Plovdiv, ville riche en histoire, que s’est tenue l’Assemblée générale d’Euro Foie Gras les 20 et 21 mai 2019. Alliant découverte de la région et prises de décisions importantes pour le secteur européen du foie gras, cette Assemblée générale fut un succès.

Les membres d’Euro Foie Gras se sont félicités du niveau record atteint en 2018 par les exportations de foie gras des 5 pays producteurs européens vers les pays tiers. Avec un chiffre d’affaire de 82 millions d’euros, les exportations européennes dans le monde ont augmenté de 58% en valeur par rapport à 2018, en particulier vers le Japon. Autre motif de satisfaction : en 10 ans, la Hongrie a doublé sa consommation interne et a augmenté ses exportations vers les pays voisins comme la Tchéquie, la Slovaquie ou encore la Serbie. Les chiffres clés du secteur font partie des informations qu’il est possible de retrouver sur le nouveau site internet d’Euro Foie Gras. Interactif et moderne, il donne des informations sur toutes les facettes de la filière : des produits issus des palmipèdes gras aux différentes phases de production sans oublier les nombreux engagements de la Fédération tant sur le plan de la qualité, de la santé que du bien-être animal.

L’Assemblée générale a permis d’acter des décisions importantes pour le secteur. Les membres d’Euro Foie Gras ont notamment décidé de collecter et partager les données prévisionnelles de production des palmipèdes gras. Il s’agira d’un outil d’anticipation fort utile pour une aide à la prise de décisions des opérateurs.

En outre, les membres d’Euro Foie Gras souhaitent travailler collectivement, avec le concours d’un organisme de recherche indépendant, sur des indicateurs communs de bien-être animal et leur suivi régulier dans la filière. Rappelons qu’Euro Foie Gras dispose depuis 2011 d’une Charte européenne sur le bien-être des palmipèdes gras qui édicte les engagements qui doivent régir la production déjà soumise à la législation européenne sur le bien-être animal.

L’Assemblée générale a été ponctuée par les visites d’une ferme à foie gras ainsi que d’une usine de valorisation de plumes et duvet. « Les électeurs européens se rendront aux urnes dans quelques jours. En prenant des décisions fortes à Plovdiv, capitale européenne de la culture cette année, nous participons à notre manière à bâtir l’Union européenne », a conclu Christophe Barrailh, Président d’Euro Foie Gras.

Assemblée générale
Visite d’une ferme à foie gras
Visite d’une usine de valorisation de plumes et duvet

Mets incontournable de la gastronomie européenne, le foie gras sera parfaitement représenté dans cette magnifique ville bulgare mise à l’honneur pour son authenticité et son patrimoine culturel. La Bulgarie est actuellement le 2ème pays européen producteur de foie gras de canard avec 2800 tonnes produites en 2018.

L’Assemblée Générale sera l’occasion de réunir les amis du foie gras afin de faire le point sur l’année écoulée et les perspectives futures sur des sujets variés : élections européennes, santé et bien-être animal, stratégie de communication etc. Une visite de la ville ainsi que d’un élevage seront également organisées.

Ce séduisant programme permettra aux participants de se réunir le temps de deux jours autour du foie gras dans un lieu culturel et convivial, en parfaite adéquation avec la vision d’Euro Foie Gras.

Depuis sa création en 2008, Euro Foie Gras est fier de promouvoir le métier de producteur de foie gras, mets incontournable du patrimoine gastronomique de notre continent. L’échange continu d’expériences et de savoir-faire au sein de la fédération sont et resteront d’une importance capitale pour la filière, de même que la sensibilisation des décideurs politiques aux enjeux de celle-ci.

Euro Foie Gras a toujours encouragé le dialogue constructif sur les conditions de production, les normes de biosécurité, les critères de qualité et sur tout autre sujet d’intérêt pour la fédération. Elle a également toujours fait preuve de beaucoup d’ouverture face aux critiques qui font partie intégrante du débat démocratique.

Néanmoins, il ne faut pas confondre d’une part la critique et les questionnements rationnels vis-à-vis d’une activité agricole ou de toute activité économique, et, d’autre part, les actions de désinformation basées sur des affirmations fausses et des images tronquées. L’ère numérique génère hélas un environnement favorable aux publications à visée sensationnelle provenant d’associations cultivant un rapport conflictuel avec la réalité du terrain et profitant souvent de la méconnaissance du public concernant la production de foie gras.

Retrouvez la suite sur ce lien : 

Halte à la désinformation sur la production de foie gras !

La Fédération européenne du foie gras – Euro Foie Gras – tient à faire part de sa profonde indignation quant à l’adoption par le Parlement flamand (Belgique) mercredi 13 mars 2019 d’un décret interdisant le gavage dans le cadre de la production de foie gras. Euro Foie Gras dénonce un vote fondé sur une méconnaissance de la production et des préjugés notamment engendrés par les idées et images erronées diffusés à dessein par les activistes animalistes. La Belgique est un pays producteur de foie gras comptant des fermes réparties dans tout le pays. Les Belges, 2e consommateurs de foie gras en Europe après la France avec 90 grammes par habitant et par an, apprécient ce mets de qualité. De nombreux chefs belges travaillent ce produit exceptionnel, inscrit au patrimoine gastronomique en France et en Hongrie. Pourquoi les élus ont-ils voulu priver leurs concitoyens du choix de pouvoir consommer un produit local et de qualité alors que le foie gras est issu d’un savoir-faire traditionnel pratiqué avec maîtrise et respectueux du bien-être des animaux ? Euro Foie Gras tient à rappeler que les canards vivent 90% de leur vie en plein air avant la phase d’engraissement qui dure entre 10 et 14 jours, avec deux repas par jour. La phase d’engraissement n’est possible que parce que les palmipèdes à foie gras disposent de la capacité naturelle de stocker des graisses afin de pouvoir accomplir de longs voyages migratoires. Le repas n’est administré qu’après avoir vérifié que l’animal a bien digéré son repas précédent. « Il est proprement scandaleux que l’argent public serve à faire arrêter une activité parfaitement légale ! Et ce uniquement dans le but de servir des ambitions politiques, comme le démontre ce timing  étrangement idéal [N.D.L.R. Les prochaines élections régionales en Belgique se tiendront en mai 2019, le bien-être animal étant depuis peu une compétence régionale dans ce pays.] ! » s’indigne Christophe Barrailh, Président d’Euro Foie Gras. L’idée selon laquelle la production de foie gras serait contraire au bien-être animal est par ailleurs totalement infondée. La compatibilité de la phase de gavage avec le bien-être des palmipèdes est démontrée par une série d’études indépendantes[1], sans cesse ignorées par ceux qui se chargent de désinformer le grand public en l’entrainant dans une perception anthropomorphique de l’animal alors que celui-ci, bien que sensible, n’en reste pas moins différent de l’être humain en raison de ses caractéristiques anatomiques particulières : absence de glotte et œsophage élastique qui peut se distendre sans aucune souffrance. Les producteurs belges font figure d’exemple en matière de bien-être animal, leurs bonnes pratiques étant certifiées par les services publics. Ils ne comprennent donc pas cet acharnement contre leur production alors que leurs animaux bénéficient d’un bien-être répondant aux critères les plus exigeants au monde. Euro Foie Gras tient à témoigner tout son soutien à Filip Callemeyn, unique éleveur de palmipèdes gras en Flandre, et dénonce vivement cette décision qui le privera d’une activité dans laquelle lui et son épouse avaient investi leur temps et leur passion depuis plus de 20 ans. Amoureux de son métier et fier de son exploitation, Filip y organise plusieurs fois par an des visites ainsi que des évènements festifs afin de faire découvrir au grand public la réalité de son travail. Son sérieux et sa rigoureuse déontologie ne l’ont hélas protégé ni des attaques diffamatoires provenant d’associations plus promptes aux actions médiatiques qu’à l’étude de la réalité du terrain, ni des initiatives démagogiques pré-électorales.   Tout en réitérant son indignation devant le récent décret flamand, Euro Foie Gras continuera à informer en toute transparence et exactitude sur le mode de production du foie gras et continuera également à promouvoir le métier de producteur de foie gras en Belgique et partout en Europe.
[1] Parmi lesquelles : – Z Erisir & al. 2009, “Effect of different housing systems on growth and welfare of Pekin ducks”, Journal of Animal and Veterinary Advances 8(2). – MS Dawkins, 2012, “Commercial scale research and assessment of poultry welfare”, British Poultry Science – E Baéza & collab., 2005, “Canards de Barbarie, Pékin et leurs hybrides: aptitude à l’engraissement », INRA Productions – P. Chartrin & collab.,2004, « Effet du génotype et du gavage sur les dépôts de lipides intramusculaires dans le filet de canard », Viandes et Produits Carnés, Hors-série des 10e Journées des Sciences du Muscle et Technologies des Viandes »
Page 5 of 5
1 3 4 5